Football Association Châteaurenardaise : site officiel du club de foot de CHATEAURENARD - footeo

le projet pédagogique

PRINCIPE PÉDAGOGIQUE
Principe pour toutes les catégories :
Ne pas séparer deux équipes de la même catégorie.
Travail des deux pieds et enchaînements pied droit, pied gauche.
Explication des séances et exercices (oralement, écrits, démontrés) travail des 5 sens.
Intégrer la réflexion du joueur dans la séance.
Explication de chaque thème qui doit répondre à ces questions :
POURQUOI ON FAIT CELA ?
OÙ ON LE FAIT?
QUAND ON LE FAIT?
COMMENT ON LE FAIT?
Former les joueurs à devenir ÉDUCATEUR, à ce qu’ils se posent des questions sur l'entrainement, le jeu, les situations et les principes de jeux
Mise en place de travail individuel sur mur, suivi individuel via une fiche joueur, utilisation de la vidéo, séance tactique sur tableau
Travail par cycle sur plusieurs systèmes de jeu (4-4-2/4-3-3-/3-5-2)
Transmettre notre PASSION qui contient : l'histoire du foot, les règles du jeu, le règlement de nos compétitions, les fondamentaux, nos valeurs.
POUR LES U6, U7, U8 ET U9
Âge favorable à l’acquisition d’habileté motrice générale.
-Travail de motricité.
-Surveiller la durée des efforts, favoriser un fractionnement de l’activité. Laisser l’enfant choisir son rythme.
-Changer souvent d'exercice 10 minutes max
-Varier les matériels utilisés
-Matérialiser les espaces et les aires de jeu clairement avec différentes couleurs.
-Démontrer plus qu’expliquer.
-1 Ballon/1 joueur, travail individuel (toucher de balle)
-Favoriser la réussite pour motiver la pratique.
-Pour les U6 et U7 pas de plateau le samedi, deux entrainements par semaine, mercredi après-midi et samedi matin, faire jouer en effectif réduit 3 contre 3 sans gardien. Mettre en place des séances courtes (45 minutes à 1h).
-Pour les U8 et U9, entrainement le mercredi et plateau le samedi, mise en place de séance de 90 minutes avec au moins 4 pauses de 5 minutes.
-Utilisation de jeu scolaire, jeu d'éveil, les relais, les parcours.
POUR LES U10, U11, U12 ET U13
« Meilleur âge » pour l’apprentissage en général et l’acquisition des techniques sportives de base.
-Mise en place des tâches motrices faisant appel à la vitesse d’exécution, l’adresse, la précision.
-L’enfant est endurant : travail aérobie à développer. Il se dépense sans économie (prévoir les temps de récupération). La vitesse est aussi à privilégier.
-Les différences morpho-biologiques des enfants imposent de partager le groupe par niveaux.
-Respecter et faire respecter les règles établies en commun.
-Importance du jeu et des formes jouées.
-L’enfant peut imaginer et concevoir ce que l’autre va faire permettant la mise au point de tactiques simples, des principes de jeu simple.
-Développer un esprit de groupe.
-Mise en place de 2 séances courtes (1h) par semaine.                                                          -La mixité ne pose pas de difficultés particulières.
-Mise en place de tests techniques en fin de saison.
-Structurer les jeux par une organisation précise en fonction du système de jeu mis en place pour les matchs.                                                                                         
-Travail individuel analytique et travail collectif global (les enchaînements, pieds droit, pied gauche).                                                                                                    
 -Travail par cycles (geste technique, principe de jeu) de 4 à 5 semaines.
POUR LES U14, U15, U16, U17, U18, U19 ET U20
-Gestion des différences morphologiques en formant des groupes de travail à l’entraînement, en formant des équipes équilibrées et organisés à l'entraînement.
-Surveillance des états de fatigue.
-Développement de la filière aérobie et renforcement musculaire.
-Ne pas renforcer la marginalisation et la dévalorisation de l’adolescent par un discours, des remarques et des attitudes déplacées de la part de l’éducateur.
-L’adolescent doit être invité, si nécessaire, à émettre un avis. L’éducateur peut susciter son analyse, discuter, argumenter. L’adulte s’appuie sur son autorité fonctionnelle (compétence) et non sur son statut (source de conflit).
-Annoncer les règles du jeu et ne pas les transgresser.
-L’association et le sport sont des moyens d’affirmation pour l’adolescent, lui permettant de faire reconnaître ses compétences et ses différences.
-L’éducateur peut être investi du rôle de modèle, ou de « deuxième père ». Cet investissement est quelquefois lourd à porter.
-Permettre à l’adolescent de prendre des responsabilités au sein du club et  participer aux décisions des adultes.                                                                        
-Analyser et trouver avec l'adolescent le poste et le rôle, où il pourra exprimer le mieux ses qualités.                                                                                                               
 -Mise en place de 2 séances par semaine, d'environ 90 minutes même pendant les vacances, travail par cycles de 4 à 5 semaines par thème.
-Création d'un projet commun par catégorie.
-Structurer les jeux par une organisation précise en fonction du système mis en place pour les matches.